Le conseil d'administration

Mot de l'ex-président du CA

Que d’événements se sont déroulés depuis la dernière Assemblée générale annuelle (AGA) du Centre de services à la famille (CSF), tenue le 27 novembre 2019! Je vais rappeler la suite de ces événements, selon un ordre chronologique.

Premièrement, lors de la dernière AGA – qui a suivi de près la célébration du 25e anniversaire de fondation du CSF – le Conseil d’administration (CA) a décidé d’entreprendre le lancement d’une nouvelle planification stratégique. Ce processus exige la révision de la vision et de la mission du CSF, dans le but de mieux répondre aux divers besoins des familles francophones de la région de la capitale nationale (RCN), et de trouver de nouvelles sources de financement afin d’assurer la survie de l’œuvre. En effet, selon nos prévisions budgétaires déficitaires, le CSF n’est plus en mesure de dépendre principalement des subventions provenant des communautés religieuses et des diocèses de la RCN. Ces institutions religieuses ont grandement contribué à l’œuvre du CSF. Ces communautés se doivent maintenant de prendre soin de leurs membres vieillissants qui ont tant donné, dans leur vie consacrée, dans les domaines de l’enseignement, des soins médicaux et hospitaliers, et des services sociaux.

Pour la période de janvier à février 2020, nous avons dû faire face à un changement pour l’important poste de la direction générale. M. René Laprise nous a annoncé son départ pour répondre à l’appel de son archevêque, Monseigneur Paul-André Durocher, qui lui a demandé de travailler à temps plein comme responsable du financement et des ressources financières de l’Archidiocèse de Gatineau-Hull. Le CA a donc procédé, sur recommandation de René, à la nomination de Mme Jeannette Ndaya Tshibangu comme Directrice générale par intérim, pour la période de février à juin 2020. Je veux remercier Jeannette d'avoir généreusement accepté de relever ce défi imprévu. Cette nomination intérimaire a été prolongée par le CA, jusqu’au 31 décembre 2020.

Le 13 mars 2020, l’état d’urgence sanitaire a été déclaré au pays, par la pandémie de la COVID-19. Je veux souligner le travail exceptionnel du personnel de la direction, à savoir celui de Jeannette et de Mme Raymonde Labbé, notre gestionnaire du CSF. Elles ont travaillé assidûment et sans relâche pour maintenir les liens avec les coordonnatrices et coordonnateurs, avec les bénévoles, et avec les membres du CA, afin d’assurer non seulement le respect des consignes de santé et de sécurité de la santé publique d’Ottawa, mais aussi en offrant un soutien moral aux membres de la communauté du CSF affectés par les effets de la pandémie. Jeannette et Raymonde ont également réussi à maintenir, dans la presque totalité, les ententes avec les conseils scolaires catholique et publique pour les programmes Grands-parents à l’écoute (GPÉ) et Accueil, Aide et Avenir (A3). Nous avons dû annuler les sessions de préparation mariage (SPM) prévues pour les mois d’avril et de juin 2020; Raymonde a assuré un lien continu avec les couples affectés par ces décisions. Et, malheureusement, nous avons également annulé la séance de planification stratégique qui était prévue pour le mois de mai 2020.

Durant la période de l’été 2020, le CA a tenu des réunions extraordinaires pour mettre sur pied des sous-comités afin d’étudier différents scénarios pour assurer la livraison des services offerts par le CSF. Ce travail des sous-comités a démontré les fermes intentions de développer les capacités d’agilité et d’adaptabilité du CSF dans l’utilisation des technologies de l’apprentissage à distance. Par ces travaux, les membres du CA mettaient déjà en œuvres des nouvelles orientations stratégiques pour assurer l’avenir du CSF. C’est très encourageant de voir l’enthousiasme des personnes impliquées dans ces sous-comités, et de constater leur désir de joindre les personnes qui sont en grand besoin de soutien en ce temps de pandémie.

Les mois de septembre et d’octobre 2020 ont été marqués par la nécessité d’un troisième déménagement des bureaux du CSF, et ce, en moins de cinq ans. En effet, le responsable de l’immeuble du Centre diocésain de l’Archidiocèse d’Ottawa a informé Jeannette que le CSF devait déménager, car cet édifice a un niveau d’amiante qui excède les normes de santé et de sécurité canadiennes. Les membres du CA ont immédiatement mis en œuvre un processus de recherche pour la sélection de nouveaux bureaux. Nous avons choisi les bureaux offerts par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO), situés au 435, rue Donald, à Ottawa. Le personnel de la direction et les volontaires du CA ont assuré un déménagement sécuritaire des meubles et effets du CSF, selon les consignes de la santé publique d’Ottawa. Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont contribué, temps et efforts, à cette opération qui assure un environnement sécuritaire pour le personnel de la direction.

Finalement, je veux remercier tous les membres du CA avec qui j’ai eu l’immense privilège de servir pendant plus de quatorze ans. Sans tous les nommer, sachez que vous êtes dans mon union de pensées, selon le rythme de mes prières quotidiennes. Le CSF m’a beaucoup appris et donné. Je quitte la présidence du CA pour laisser la place à Mme Dominique Gagnon. Un grand merci à Dominique pour accepter le poste de la présidence du CA. Le professionnalisme de son leadership, son enthousiasme et sa générosité sont garants de la confiance que nous avons en ses grandes capacités de pouvoir relever les défis d’avenir du CSF. Je veux continuer à servir le CSF comme bénévole. Car c’est l’esprit de service et de générosité des membres du CSF qui me donnent de croire et d’espérer en son avenir. Mille mercis pour ce que vous êtes ! Que Dieu vous bénisse et vous garde. Que son visage brille sur vous, et sur tout ce que vous faites, dans votre appel à aimer votre prochain comme vous-mêmes !

Le président sortant du CSF,

 Sylvain Maurais

 Le conseil d’administration 2020-2021