En m’entretenant avec la fondatrice et l’ex-directrice générale du Centre de services à la famille (CSF), Sœur Micheline Beaulne,  j’ai appris que Mme Gisèle Lalonde fut pour le CSF un pilier pour l’équipe de leadership. Elle venait de quitter son engagement de mairesse de Vanier, à Ottawa, lorsqu’elle a généreusement dédié son temps libre au CSF. Mme Lalonde ne refusait jamais de donner son appui, et d’encourager l’équipe à continuer de persévérer dans ses démarches pour le bienfait des familles de la région de la capitale nationale. Elle a su être à la fois cheffe de file et modèle de l’implication auprès des autres.

Mme Lalonde a renforcé les connaissances que le CSF avait de la réalité franco-ontarienne, de ses besoins et de ses espoirs. Elle a accompagné l’organisation du Salon de la Famille qui eut lieu à l’École secondaire Vision Jeunesse et s’est impliquée au Rassemblement Famille en Fête pour célébrer l’Année internationale de la famille. Grâce à ces événements, l’équipe de direction du Centre de services à la famille était déjà connue lors de son ouverture en 1994. Mme Lalonde fut engagée personnellement et politiquement dans la défense des droits des franco-ontariens. Au nom du Centre de services à la famille, je tiens à la remercier pour son œuvre gigantesque auprès des francophones de la province de l’Ontario.

Cet article a été publié dans le journal Le Droit

Lyse-Pascale Inamuco

Directrice générale du CSF